Aller au contenu principal

Règle du jeu de la démarche avant d'implanter une innovation

comenius 2.1 - 118447 -EPIDORGE et comenius 1.3 PRODDIGE

REGLE N° 1
Créer un lieu « protégé »pour réfléchir et débattre dans lequel :

- la liberté d’expression est garantie

- tous les points de vue même minoritaires sont entendus et respectés

• définir un code de conduite commun: confidentialité, écoute, distanciation, mise entre parenthèses des relations hiérarchiques habituelles…

• définir les rôles respectifs de chacun et les formaliser dans le portfolio sous forme d’un contrat interne.

• mettre en place un groupe de projet représentatif des différents points de vue pour faciliter le processus de construction d’une vision collective

• afficher clairement le cadre contractuel de la démarche devant toutes les parties prenantes :
- les objectifs de la démarche (adaptation, transformation, missions, pratiques, structures)
- la manière de faire (étapes, échéances, disponibilités, soutiens, procédures)
- les origines de la démarche (initiative de la direction, d’un groupe novateur, du conseil d’administration…)
- la volonté de rechercher des solutions alternatives ou innovantes

REGLE N° 2
Amorcer le dialogue en valorisant et en confrontant les points de vue individuels :

• recenser les points de vue ne suffit pas, il faut les confronter et ce concrètement, sur des panneaux en relevant pour chaque thème ou activité une liste exhaustive des problèmes et propositions.

• ne pas séparer le recensement des problèmes et celui des propositions

• donner à chacun une place dans la démarche

• ne pas hiérarchiser les opinions

• ne pas quantifier les opinions (Le but est d'amorcer le dialogue)

• le jeu d’échange et de confrontation doit être maîtrisé
- Un animateur est indispensable pour faciliter les échanges
- Fixer au départ la durée des échanges et le cadre spatial (ex : une semaine de débat autour d’une exposition de panneaux, libre accès, compléter librement)

REGLE N° 3
Chercher plusieurs solutions d’amélioration et non « la meilleure »

• réussir à articuler les différences. « En soutenant l’éclosion des différences comme principe constitutif d’idées, le renouvellement de la qualité et de la quantité des acteurs fournira les moyens d’une autre production symbolique commune, le projet. » (1)

• créer un « climat d’attention et de relations (…) égalitaires » (2)

• faciliter la créativité et l’innovation en mettant en scène les idées des uns et des autres ; faire place à l’imaginaire

• appuyer les débats d’idées sur des choses concrètes : 
- des schémas 
- des dessins
- des exemples

• pour progresser dans la réflexion collective, il faut, après avoir recensé les points de vue individuels, travailler dans le cadre du groupe.

REGLE N° 4
Construire progressivement des compromis sur les modalités de mise en œuvre de l’innovation

• clarifier :
- Les points qui font accord entre les différentes catégories d’acteurs
- Ce qui fait objet de tension, de contradiction et de désaccord
- les différentes solutions possibles

• confronter les idées avec d’autres sources (historique, éducatives, comparatives, statistiques, etc.)

• construire des compromis autour d’axes forts, les fondements et axes de développement de l’établissement.

• procéder méthodiquement de manière progressive et systématique

• ne négliger aucun aller-retour pour formaliser les accords, convaincre et soutenir la production de scénarios innovants à travers un mouvement constant de réflexion et de discussion formel et informel.

• mettre en place de nouveaux rapports sociaux en valorisant les compétences de chacun 

REGLE N° 5
Formaliser les accords au fur et à mesure autour de quelques axes forts et les consigner dans le portfolio.

• REGLE D’OR = Stabiliser les points d’accord et de désaccords après chaque séance pour conforter le processus de rationalisation collective et donner forme au projet d’innovation.

• Ne pas remanier le projet à la fin de la démarche en absence de ceux qui l’ont élaboré, sinon toute la démarche sera décrédibilisée

REGLE N° 6
Faire valider le projet d’innovation dans l’institution.

• La direction et le Conseil d’Administration doivent :
- valider les propositions du groupe de projet
- arbitrer, en dernier ressort sur les derniers points de désaccord et sur les priorités proposées.
- négocier avec les autorités de tutelle la planification du projet 

1 et 2) R. Sainsaulieu, P.E Tixier, M.O Marty, « De l’imaginaire au projet collectif », p. 254-257

Télécharger le fichier PDF